Enseignements Frédéric WORMS 2020-2021

Droits, vie, et société : la démocratie concrète dans la philosophie française des année 1980 en France (Lefort, Gorz, Castoriadis)
S1 – Salle des Actes – Lundi, 15h-16h30
La mutation des années 80 en France n’a pas vu seulement le passage de la question du langage à celle du vivant, mais aussi d’une critique à une défense de la démocratie qui a été moins encore interrogée que la première et sur laquelle il est urgent de revenir aujourd’hui. Par-delà les polémiques qui ont marqué dans ce domaine aussi le passage d’un moment philosophique à un autre, des œuvres singulières, encore souvent méconnues, parce que prises dans cette transition critique en philosophie comme en politique, ont élaboré des catégories qui redeviennent aujourd’hui centrales. Le but du cours sera de les étudier pour elles-mêmes et dans leur effet d’ensemble, en relation aussi avec les œuvres dont elles s’inspirent (Sartre, Merleau-Ponty), leurs relations indirectes avec celles qui se renouvellent de l’intérieur au même moment (Foucault, Derrida) et leurs relectures en cours aujourd’hui. Ainsi les œuvres de Claude Lefort, André Gorz et Cornelius Castoriadis seront-elles le carrefour de cette étude de philosophie française contemporaine.

La santé publique : une catégorie éthique et politique nouvelle et globale dans le moment du vivant
S2 – Salle des Actes – Lundi, 15h-16h30
Après l’étude en 2020 de la « question philosophique du minimum vital », nous poursuivrons cette année la recherche en cours sur les catégories éthiques et politiques du Moment du Vivant à travers la notion de « santé publique » et les problèmes philosophiques qu’elle soulève, renouvelés et relancés bien sûr par l’épreuve de la pandémie-confinement et leurs traces, mais qu’il faut aussi étudier pour eux-mêmes. Qu’entend-on exactement par « santé publique » ? Jusqu’où s’étendent les questions recouvertes par cette notion, et cela aussi bien en compréhension qu’en extension, c’est-à-dire dans les domaines politiques mais aussi les niveaux d’application concernés ? Ne vont-ils pas au-delà de la politique de santé pour couvrir toutes les questions éthiques et politique du moment et au-delà du cadre national pour concerner le cadre international et global ? L’étude de cette notion sera menée à travers une problématisation philosophique générale, mais aussi l’approche des textes normatifs médicaux, juridiques, environnementaux, politiques, et celle de cas précis (la pandémie, la prévention, le numérique, les risques écologiques notamment).