Enseignement Marc CREPON 2020-2021

Ethique et politique du dire et de l’écrire (une lecture de Derrida)
S1 et S2 – Salle Dussane – Lundi, 9h-11h
Au fil conducteur d’une lecture suivie du livre de Derrida : « Le Monolinguisme de l’autre », l’objectif de ce cours sera d’interroger notre rapport au langage et aux langues engagées dans une éthique, articulé à une politique. Sur le versant politique, les questions abordées seront aussi bien celles de l’hégémonie des langues dominantes que celle du nationalisme linguistique et de la traduction. Sur le versant de l’éthique, il concernera les questions de l’autobiographie, de la promesse, du témoignage, mais aussi bien de l’hospitalité. Cela impliquera de rayonner dans l’ensemble du corpus derridien, en sollicitant aussi bien quelques-uns des textes fondamentaux de la déconstruction, datant de la fin des années 1960 ou du début des années 1970 que différents essais et séminaires des années 19 80 et 1990, au titre de ce que Derrida a appelé une « éthique hyperbolique ». On accordera une attention particulière au dialogue de Derrida avec les poètes, à commencer par Paul Celan.