Enseignements Mildred GALLAND-SZYMKOWIAK 2020-2021

Esthétique/Aisthétique – Mildred GALLAND-SZYMKOWIAK
S1 – Résistants – Mardi – 12h-14h
Sous le nom d’esthétique, on a pu entendre aussi bien un savoir sur le beau, ou une étude des arts, qu’une science de la sensation. En établissant quelques stations d’une histoire germanophone de l’esthétique comme aisthetique, ce cours donnera des repères, de A. G. Baumgarten aux esthétiques actuelles des atmosphères (G. Böhme), en passant notamment par Herder, Gustav Fechner ou l’esthétique de l’empathie de Theodor Lipps. Une bibliographie détaillée sera distribué en début de semestre.
Ouvert à tous, ce cours intéressera plus particulièrement les élèves du Département de philosophie, du DHTA, du Département ou de la Mineure Etudes germaniques. Il n’est pas nécessaire d’être germanophone.

Foi, savoir, philosophie : une question de la philosophie allemande classique – Mildred GALLAND-SZYMKOWIAK
S2 – Résistants – Mardi – 12h-14h
L’un des axes centraux de réflexion et de confrontation des protagonistes de la philosophie allemande classique (idéalisme et romantisme allemands) au début du 19e siècle est donné dans l’interrogation sur la possibilité d’un savoir du divin, sur la fonction d’un tel savoir pour la philosophie, et enfin sur son rapport à la foi ou croyance. Loin de signer une régression en deçà du kantisme, cette question transversale apparaît comme une pierre de touche de la différenciation des idéalismes postkantiens, qui ne peuvent manquer de prendre position face à l’alternative posée par F. H. Jacobi entre un rationalisme qui aboutirait au nihilisme, et un fidéisme irrationnel. Le cours posera des jalons quant à l’histoire et aux enjeux philosophiques de ce problème. Ce cours de Master s’adresse plus particulièrement aux philosophes et aux germanistes intéressés par la philosophie. Une bibliographie détaillée sera distribuée en début de semestre.
Jacobi, Lettres à Moses Mendelssohn sur la doctrine de Spinoza, in : Œuvres philosophiques, éd par J. J. Anstett, Paris, Aubier-Montaigne, 1946.
Jacobi, Des Choses divines et de leurs révélations, Paris, Vrin, 2008.
Fichte, Initiation à la vie bienheureuse, Paris, Vrin, 2013.
Schelling, Philosophie et religion, Hildesheim, Olms, 2009.
Hegel, Foi et savoir, Paris, Vrin, 1988.
Walter Jaeschke (éd.), Der Streit um die Göttlichen Dinge 1799-1812, Hambourg, Meiner, 1999

Philosophies et esthétiques de l’espace autour de 1900 – Mildred GALLAND-SZYMKOWIAK et Isabelle KALINOWSKI
Calendrier: 28 janvier, 4 février, 25 mars, 1er avril, 6 mai, 20 mai
Selon les circonstances sanitaires les séances auront lieu :
OU en présence : dans ce cas 9h-13h le jeudi matin rue d’Ulm
OU en ligne : dans ce cas 10-12h puis 14-16h.
Dans les cinq ou six décennies entourant 1900 se développe dans l’espace germanophone, à la croisée des sciences, de la philosophie, de l’histoire et de la théorie des arts, une réflexion sur l’espace et sa construction ou constitution dans la perception et dans l’affect. Ce séminaire interdisciplinaire (esthétique, histoire de l’art, philosophie, études germaniques) se donne pour but de poser, à partir de recherches et de traductions en cours, des jalons quant à plusieurs questions centrales : comment la pensée de l’espace articule-t-elle les deux sens de l’esthétique – science du beau et de l’art, science de la perception ? Quelles circulations de concepts s’opèrent entre psychologie, histoire et théorie de l’art, esthétique philosophique au sujet de l’espace vécu et de la construction spatiale dans les arts (sculpture et architecture notamment) ? Comment concevoir la relation entre détermination aisthétique et détermination historique de la spatialité ? entre approche physiologique et approche psychique du rapport à l’espace ? Parmi les auteurs abordés : Gottfried Semper, Adolf von Hildebrand, August Schmarsow, Theodor Lipps, Heinrich Wölfflin, Wilhelm Worringer, Georg Simmel, Carl Einstein, Max Raphael, Ernst Cassirer ; parmi les thèmes : la pluridimensionnalité dans l’expérience de l’espace ; l’angoisse spatiale ; forces et formes ; la formation de l’espace architectural, etc.
Jeudi 28 janvier : Introduction (MGS, IK) / Gottfried Semper (IK)
Jeudi 4 février : Heinrich Wölfflin : psychologie de l’architecture (MGS) / Adolf von Hildebrand et la tridimensionnalité (MGS, IK)
Jeudi 25 mars : L’esthétique de l’espace de Theodor Lipps (MGS) / L’architecture, créatrice d’espaces : August Schmarsow et sa postérité en histoire de l’art (MGS, Emilie Oléron Evans)
Jeudi 1er avril : Wilhem Worringer : angoisse spatiale et abstraction (MGS) ; L’espace de la gravure allemande (IK) / Georg Simmel et l’idée d’une sociologie de l’espace (Céline Trautmann-Waller)
Jeudi 6 mai : Sur l’idée d’un espace sonore : Helmholtz, Boulez, Husserl (J.-B. Fournier, J. Farges) / Espace mythique, esthétique, scientifique selon Cassirer (R. Mermet)
Jeudi 20 mai : L’espace chez Carl Einstein (IK) / Max Raphaël et l’architecture d’André Lurçat (Estelle Thibault)